Un service public au quotidien

SEMOCTOM

Syndicat de l'entre-deux-mers Ouest
pour la collecte et le traitement
des ordures ménagères

Le tri des emballages en verre.

Bouteilles

Les emballages en verre ne vont pas dans les bacs à couvercles jaunes.

Ils sont à déposer soit dans les bornes de récupération des emballages en verre présentes dans les communes, soit dans les bacs individuels à couvercle verts lorsque les habitants en sont pourvus (cinq communes actuellement : Capian, Carignan-de-Bordeaux, Pompignac, Saint-Loubès et Tresses.

 

  • Surtout pas de porcelaine, faïence, grès, carrelage, terre, pierres, graviers, ciment, bois, métaux…
  • Ni de verres spéciaux, tels que les verres armés, pare-brise, écrans de télévision, ampoules d’éclairage, lampes, cristal, vaisselle en verre, verre culinaire, verre opaline, miroir et verre non transparent et coloré, vitrocéramique.

Pots, bocaux et bouteilles uniquement !

Aprés collecte, les agents de tri otent manuellement les grosses impuretés puis c'est mécaniquement que se font les autres opérations de tri du verre afin d'arriver à une nouvelle matière première de trés haute qualitée: le calcin.

il est demandé si possible aux trieurs de déposer uniquement les emballages en verre ci-dessus car au delà de 100 grammes d'impuretés par tonne récupérée, le verre ne peut etre recycler sans de fastidieuses opérations de nettoyage.

A mettre dans les conteneurs à verre ou dans le bac à couvercle vert
A mettre dans les conteneurs à verre ou dans le bac à couvercle vert

Processus de valorisation des emballages en verre

r669_9_img2043-2.jpg
r670_9_img2053-2.jpg
Fin du procédé : sortie du moule et refroidissement
Fin du procédé : sortie du moule et refroidissement
emballages en verre

Nouvelles bouteilles

Nouvelles bouteilles
Nouvelles bouteilles

Bon à savoir : Le verre est recyclable à l'infini !


Le syndicat des verriers, Verre Avenir : http://www.verre-avenir.fr/
 

  • Je paie mes ordures ménagères donc je ne trie pas !

    C'est une réflexion que l'on entend très souvent. Après des années où le tri a coûté plus cher  parce qu'il fallait développer les moyens de la collecte, chaque tonne supplémentaire de matériaux recyclables contribue aujourd'hui à diminuer le coût global ou à limiter les hausses du service (depuis 3 ans pour le SEMOCTOM).…La raison est que désormais tous les moyens techniques sont en place. Il n'y a plus de "dépenses supplémentaires"  mais uniquement des "recettes supplémentaires".

  • Pourquoi les bacs mis à disposition par le SEMOCTOM sont-ils équipés de puces RFID ?

    Ces puces sont destinées à identifier les bacs et facilitent la gestion du parc de conteneurs.

    Elles peuvent servir également à établir des statistiques  et permettront  l’identification des foyers si un changement du mode de financement du service devait intervenir (décision d'une redevance incitative par exemple)

    Ils permettent aussi de mettre en place une redevance incitative.

  • Pourquoi trier puisque vous mélangez avec les ordures après ?

    Nous ne mettrions pas tous ces moyens en action s'il s’agissait de tout mélanger ensuite… Chaque matériau recyclable a une filière spécifique de valorisation ( lien sur le circuit des déchets). De très rares incidents techniques (1 fois en 15 ans au SEMOCTOM) peuvent expliquer que des habitants aient assisté à un "mélange" inopiné qui alimente une sorte de "rumeur"...

  • Quels matériaux sont à mettre dans le bac jaune ?

    Les papiers cartons, les bouteilles en plastiques et les contenants en acier et en aluminium.

    Les erreurs de tri que l'on constate sont très souvent liées à des matériaux en plastique (films, emballages..), comme si la consigne  "bouteilles en plastique" n'était pas suffisante et que chacun l'interprétait par "extension".

     Cependant, une expérimentation est en cours en France et pourrait aboutir à une augmentation des  matériaux qui pourraient être triés. Mais pour que cette évolution puisse être engagée, elle nécessite notamment une adaptation des centres de tri ainsi que le développement des filières de réutilisation.

  • Trier à quoi ça sert ?

    Trier permet d’économiser des matières premières prélevées dans la nature, dont on sait aujourd'hui qu'elles  ne sont pas inépuisables.   Au lieu  d'être détruits, ces matières  déjà transformées  vont être  réutilisés une ou plusieurs autres fois (en fonction des matériaux) parfois de manière illimitées (pour le verre).  le tri est développé dans tous les pays industrialisés (Europe,  Australie, Japon, Canada, USA...)

Toutes vos questions