Un service public au quotidien

SEMOCTOM

Syndicat de l'entre-deux-mers Ouest
pour la collecte et le traitement
des ordures ménagères

Accueil > Environnement > Réduire nos déchets

Pourquoi réduire nos déchets ?

r961_9_detritos-info-ademe-2.jpg

Entre 1960 et 2000 la production d’ordures ménagères a doublé…

r597_9_poubelles_de_1960_2000.jpg

La croissance démographique, l'évolution des modes de vie et des habitudes alimentaires, la mise sur le marché de produits à faible durée de vie ou jetables toujours plus nombreux, l’augmentation du pouvoir d’achat ont eu une incidence forte sur l'augmentation de la quantité de déchets produits.

Quelques exemples de notre vie courante qui augmentent la production de déchets : 

  • les plats industriels dont le conditionnement favorise la praticité et simplicité (portions individuelles ou barquettes surgelées),
  • les lingettes, les produits jetables (vaisselle, rasoirs etc...),
  • les Français consomment plus d'appareils électroménagers, hi-fi et informatiques, dont la durée de vie ne cesse de diminuer,
  • le rachat d'équipements plus récents est souvent privilégié par rapport à la réparation d'anciens appareils (télévisions à écran plat, appareils photo numériques, ordinateurs dernière génération…).

…Néanmoins depuis une dizaine d’années nos poubelles débordent de moins en moins !

évolution OMA 2005-2013
évolution OMA 2005-2013

374 kilos* de déchets. C’est ce qu’un Français produit en 2009 en ordures ménagères et assimilées (ordures ménagères résiduelles + collectes sélectives).

Le SEMOCTOM avec 356 kilos de déchets produits par habitant la même année est légèrement en dessous de la moyenne nationale. Comme toutes les collectivités en France, il a désormais pour mission de mener des actions permettant de diminuer les quantités de déchets produits.

Depuis 2009, le mouvement de réduction est bien engagé au SEMOCTOM (323,52 kg/hab en 2013). Il va s’agir désormais de préserver les ressources naturelles en réduisant les prélèvements des matières premières.

Trier c’est bien, réduire c’est mieux !

Bien que les habitants trient de plus en plus, le recyclage des déchets ne suffit plus…Nous devons apprendre à consommer autrement, à nous comporter différemment pour jeter moins et mieux.

 Il suffit souvent de quelques gestes simples :

  • à la maison    
  • au bureau  
  • entre amis                              
  • au moment de faire les courses
  • autres astuces

La Prévention des déchets, c’est quoi ?

r603_9_schema_prevention.png

La Prévention des déchets vise à réduire les impacts des déchets sur l'environnement :

  • par la réduction des tonnages (prévention quantitative)
  • par la réduction de l anocivité (prévention qualitative)

 

 

Pourquoi il est nécessaire de continuer à vider nos poubelles ?

r961_9_detritos-info-ademe-2.jpg

Réduisons vite nos déchets, ça déborde ! Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas : économie de matières premières épuisables et précieuses, limitation de notre impact sur l’environnement, économies financières liées au traitement du déchet.

Réduire les déchets ménagers représente une importante source d'économies de matières premières. Les emballages, mais aussi les produits à usage unique ou les gadgets multiples que nous consommons en masse sont souvent issus du pétrole. Les minerais précieux qui se trouvent au cœur de nos appareils hi-fi ou informatiques sont autant de ressources épuisables qu'il faut gérer avec soin.

La réduction des ordures ménagères représente un enjeu clé en termes d'environnement, de santé et d'économie. La réduction des déchets permet de limiter la consommation de ressources non renouvelables, de limiter les rejets de gaz à effet de serre, de s’inscrire dans la cohérence des politiques de l’Union Européenne et du Fichier png Grenelle de l’environnement .

Qui est concerné ?

Nous sommes tous concernés.

  • les fabricants et les distributeurs : en concevant et distribuant des produits qui engendrent des déchets moins nombreux et moins nocifs 
  • les consommateurs : en consommant mieux et moins !
  • les collectivités (villes, départements, régions...) :
    • en mettant en place des plans collectifs permettant de produire moins de déchets,
    • en informant la population ou en initiant des débats
    • en travaillant sur son éco-exemplarité
  • les pouvoirs publics : en prenant des mesures incitatives pour que la prévention soit appliquée partout en France.