Un service public au quotidien

SEMOCTOM

Syndicat de l'entre-deux-mers Ouest
pour la collecte et le traitement
des ordures ménagères

Les déchets de nos jardins

r1445_9_jardin-bardeau_56-2.jpg

Potager ou d'agrément, nos jardins sont une source non négligeable de déchets. Lieux de détente, l'entretien peut rapidement devenir une véritable corvée (outils qui tombent en panne ou se cassent, des déchets verts qui doivent être acheminés vers les lieux d'élimination puisque ces déchets ne doivent pas être brûlés).

En effet, les arrêtés préfectoraux interdisent le brûlage des déchets verts dans notre région. Dans d'autres régions (essentiellement les DOM-TOM), les mairies ne peuvent que réduire les autorisations préfectorales qui sont délivrées car, dans ces localités, il n'existe ni déchèteries ni collecte de déchets verts (Journal Officiel du 12 septembre 2013 page 2653 et circulaires du 13 septembre 1978 et du 18 novembre 2011).

Comment éviter d'aller à la déchèterie tout en entretenant son jardin?

Les haies, ou comment investir sur son temps libre :

Les haies à croissance rapide, au début tout va bien...

Pour vivre heureux, vivons caché !

Lorsque l'on fait construire, on souhaite rapidement être "chez soi". Ainsi, on souhaite avoir une haie qui pousse rapidement pour ne plus avoir de vis-à-vis. Les pépinièristes répondent à cette demande naturelle avec brio. Sauf qu'il est rare qu'une haie qui pousse rapidement s'arrete à 2 mètres de haut.

une haie doit mesurer 2 mètres de haut
une haie doit mesurer 2 mètres de haut

Voici le podium des essences proposées pour répondre à la demande "être rapidement sans vis-à-vis" :

  1. Les Lauriers (qui mesurent pour certaines espèces jusqu'à 15 mètres).
  2. Les Thuyas du canada ou occidentalis (qui poussent jusqu'à une hauteur de 15 à 20 mètres).
  3. Le Laylandii ou cyprès de Leyland (qui atteint dans certaines conditions favorables 35 mètres).

Toutes ces espèces végétales sont des arbres (car elles dépassent 8 mètres de hauteur).

Le seul petit soucis de cette haie est contenu dans les articles 666 à 673 du Code Civil : " toute plantation doit se faire au minimum à 50 cm de la limite de propriété si elle ne dépasse pas 2 mètres de hauteur. Les arbres qui dépasseraient à terme 2 mètres doivent être installés à plus de 2 mètres (distance entre la limite de propriété et l'axe de plantation). Les haies mitoyennes sont envisageables si les différents propriétaires trouvent un accord, il convient  alors d'établir un acte signé devant notaire conservé au bureau des hypothèques".

Les haies variées "sans" entretien

 

Le but de ce type de haies d'arbustes (qui ne dépasseront jamais 8 mètres de haut) est de faire une barrière visuelle qui ne nécessite pas de taille annuelle.

On peut avec patience faire ce type de  haie avec des plantes grimpantes sur cables (glycine, jasmin....).

On peut aussi utiliser les arbustes "endémiques" ou acclimatés comme :

  • l'aubépine
  • la bourdaine
  • le cornouiller sanguin 
  • le noisetier 
  • l'amélanchier
  • le camérisier à balais
  • le cognassier
  • le saule pourpre (osier pourpre)
  • le cerisier de balcon "cherry me"
  • le néflier
  • le prunellier
  • le fusain d'europe
  • l'aubépine
  • le viorme obier ou mancienne
  • le cornouiller
  • le groseillier à maquereau
  • le houx (ILEX)

D'autres arbustes (arbres aux papillons) peuvent fonctionner mais peut-être trop bien. En effet, l'arbre aux papillons est considéré comme invasif.

Pelouse, Gazon ou Prairie ?

Le gazon est un mélange de graminées (ray-grass, pâturin, agrostide, fétuques, etc.) sélectionnées pour leurs qualités complémentaires.
 
La pelouse est le résultat obtenu après avoir ensemencé le sol avec des graines de graminées à gazon.
 
La prairie n’est pas un tapis vert, homogène et ras comme la pelouse. Elle se compose de graminées et de fleurs. Idéalement la prairie ne se tond pas mais se fauche.
 
Faucher permet d'empêcher le développement des arbres et arbustes mais conserve la biodiversité donc le développement des animaux (papillons, abeilles...) et des plantes mellifères.
 
La prairie se développe sur des sols pauvres.
 
La pelouse demande un apport régulier en engrais  et donc de l'investissement financier et humain important.
 

Comment tailler son gazon ?

Un "gazon" digne des plus beau terrain de sport :

La hauteur de coupe à retenir pour un gazon est fonction du type de semences, coupez :

- à 5 cm le ray-grass anglais

- à 4 cm les fétuques rouges et ovines

- à 2 cm les agrostides.

 

Elle dépend aussi de l'importance du piétinement :

S’il est important, vous devrez laisser les tiges plus hautes (7 ou 8 cm).

S’il est faible, une coupe à ras (3 cm) ne le fragilisera pas, mais demandera plus d’entretien.

 

La hauteur de coupe dépend aussi de la saison :

En période chaude et sèche, une coupe haute permet à l’herbe d’éviter le dessèchement tout en protégeant le sol des rayons du soleil. 

 

Quoi qu'il en soit, respectez cette règle de base : "tondez le tiers de la hauteur totale des tiges", sous peine d’affaiblir votre pelouse.

En fonction des espèces de gazons, on tond plus ou moins souvent.

Le paturin des prés est très rustique, il recouvre les trous mais s'installe assez lentement.

La Fétuque élevée a été sélectionné pour son adaptabilité à toutes les conditions climatiques et pour sa vitesse de pousse. Il est idéal pour utiliser sa tondeuse de manière très régulière. Avec cette espèce, tondre devient votre activité de jardinage numéro 1. Grâce à la Fétuque élevée vous découvrez la joie de devoir pailler ou composter de l'herbe et de venir faire la queue à la déchèterie pour déposer votre tonte.

Le "ray grass" est sélectionné pour sa résistance au piétinement, il est en perpétuelle amélioration et  pousserait de moins en moins vite.

Avec ces trois espèces, prévoyez une tondeuse agréable car vous allez passer du temps avec. Aujourd'hui, on achète des gazons "sport, loisir ....". Ces espèces, très invasives, sont très présentes dans les mélanges "Gazon Sport".